Liban : l'enquête dans l'affaire Hariri pointe vers un réseau organisé

3 avril 2008

Le dernier rapport de la Commission d'enquête indépendante internationale sur le meurtre de l'ancien Premier ministre libanais Rafik Hariri qui présente un état des progrès accomplis à ce jour, a été rendu public aujourd'hui.

Le rapport du chef de la Commission, Daniel Bellemare, souligne la complexité de l'enquête alors qu'elle se prépare à transférer les éléments recueillis au nouveau Tribunal spécial pour le Liban.

Ce rapport, le 10ème du genre, indique que les éléments de preuve pointent vers l'activité d'un réseau d'individus agissant de concert dans le meurtre de Rafik Hariri, a rapporté la porte-parole du Secrétaire général lors de son point de presse quotidien, au siège de l'ONU, à New York.

Ce réseau criminel, ou une partie de ce dernier, serait aussi lié à d'autres affaires de crimes politiques entrant dans le mandat d'enquête de la Commission, précise le rapport.

« La priorité de la Commission est maintenant de déterminer l'étendue du réseau et d'identifier ses membres ».

Daniel Bellemare devrait présenter son rapport au Conseil de sécurité la semaine prochaine.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.