Burundi : l'ONU condamne les actes de violence contre le personnel local

3 avril 2008

Le Bureau intégré des Nations Unies au Burundi (BINUB) a condamné les récents actes de violence dirigés contre son personnel et ses biens, à Bujumbura.

« Malgré toutes les assurances données par le BINUB en plein accord avec les autorités nationales au sujet des revendications d’anciens employés du BINUB, des individus se disant ‘représentants des ex-employés du Bureau’ continuent de perturber le travail sous forme de manifestations répétées allant jusqu’à des agressions physiques », indique un communiqué publié hier.

Le BINUB réitère sa « disponibilité à oeuvrer aux côtés des autorités nationales compétentes pour régler définitivement tous les cas de réel litige en toute transparence », affirme le communiqué.

Le BINUB « demande aux personnes qui pensent encore avoir des revendications légitimes de bien vouloir lui adresser des requêtes individuelles ».

Le Bureau s’engage à examiner au cas par cas toutes ces requêtes et à y donner une suite appropriée, dans le strict respect des lois et règlements internationaux régissant le travail au Burundi.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.