Ukraine: Le HCR condamne le meurtre d'un étranger nigérian

6 mars 2008

Le Haut Commissariat pour les réfugiés a condamné aujourd'hui le meurtre, en Ukraine, d'un ressortissant nigérian, le dernier exemple en date d'une série d'attaques perpétrées contre des étrangers dans ce pays.

Le corps de la victime a été retrouvé le 29 mai dans le quartier de Solomenskiy, à Kiev, marqué d'un nombre important de blessures à l'arme blanche.

Selon la police, le motif du meurtre demeure inconnu, a indiqué un communiqué publié aujourd'hui par le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR)

Le HCR et l'Organisation internationale pour les migrations ont engagé le gouvernement ukrainien à mener une enquête sur ce meurtre à examiner s'il comporte un motif raciste.

Au cours des deux dernières années, plusieurs organisations de protection des droits de l'homme ont signalé une augmentation du nombre d'attaques à l'encontre d'étrangers à Kiev et ailleurs dans le pays.

Le HCR et l'OIM ont fait part à plusieurs reprises de leurs préoccupations concernant les attaques non provoquées, les passages à tabac et les insultes dont sont victimes, en Ukraine, nombre de chercheurs d'asile, de réfugiés, de migrants, d'étrangers et de minorités.

Selon les informations rassemblées par plusieurs ONG, 40 attaques de ce type auraient été perpétrées en 2008, y compris quatre meurtres.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.