CESAP : le développement de l'agriculture en Asie pourrait aider 200 millions de pauvres

27 mars 2008

Des décennies de négligence du secteur de l'agriculture en Asie et dans le Pacifique condamnent 218 millions de personnes à l'extrême pauvreté, selon l'Étude économique et sociale 2008 pour la région lancée aujourd'hui.

« Les gouvernements doivent faire preuve d'une plus grande volonté politique pour répondre à des décennies de négligence et d'échec dans le domaine agricole », a déclaré Noeleen Heyzer, Secrétaire général adjoint de l'ONU et Secrétaire exécutif de la Commission économique et sociale pour l'Asie et le Pacifique (CESAP), dans un communiqué publié aujourd'hui à Bangkok.

« Il est tout simplement inacceptable qu'au moment où la croissance économique de l'Asie et du Pacifique a dépassé toutes les attentes, nous ne faisons pas ce qu'il est possible de faire pour sortir plus de 200 millions de personnes d'une telle pauvreté ».

La croissance asiatique devrait en effet croître de 7,7% en 2008. La Chine et l'Inde devraient croître au taux de 10,7% et 9% respectivement.

L'Étude 2008, intitulée « Soutenir la croissance et partager la prospérité » estime qu'un tiers des pauvres de la région, soit 218 millions de personnes vivant principalement dans des régions rurales, pourraient être tirés de la pauvreté si l'on augmentait la productivité agricole.

« La croissance et la productivité agricoles ont connu un ralentissement et la 'révolution verte' qui a accru la productivité dans les années 70 a ignoré des millions de personnes », selon le communiqué.

L'Étude souligne que les biocarburants heurtent les plus pauvres en contribuant à la hausse des prix agricoles mais ne profitent pas aux agriculteurs qui n'ont pas les ressources pour adapter leurs terres à ces cultures.

Le rapport préconise de réformer les politiques agraires, de mieux connecter les ruraux aux villes et aux marchés et de faciliter l'accès aux prêts et à l'assurance.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.