RDC : prochain retour de 20.000 réfugiés de Tanzanie et de Zambie au Nord-Katanga

19 mars 2008

La Mission de l'Organisation des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUC) estime que les conditions dans la région du Nord-Katanga sont favorables au retour de 20.000 réfugiés congolais de Tanzanie et de Zambie.

La Mission de l'Organisation des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUC) estime que les conditions dans la région du Nord-Katanga sont favorables au retour de 20.000 réfugiés congolais de Tanzanie et de Zambie.

« La Mission est arrivée à cette conclusion après la fin de la mission d'évaluation réalisée par une équipe mixte, au cours de laquelle des rencontres ont été organisées avec des officiers de sécurité et humanitaires congolais et internationaux », a déclaré aujourd'hui la porte-parole du Secrétaire général lors du point de presse, au Siège de l'ONU, à New York.

La délégation de la Mission, qui a séjourné le 14 mars à Moba, un des six territoires du district du Tanganyika, a confirmé que la situation y était calme. Aucun incident ne s'est produit après l'apparition de quelques tracts appelant à manifester contre la MONUC sous prétexte qu'elle favorise le retour des populations Banyamulenge non originaires de la région, indique un communiqué publié lundi à Kinshasa.

Le responsable du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) à Moba, Philippe Creppy, a indiqué que son agence continuait, comme prévu, son programme de rapatriement des quelque 20.000 réfugiés en provenance de la Zambie et de la Tanzanie, qui doit reprendre le 2 mai prochain pour rejoindre le territoire de Moba au cours de l'année 2008.

La MONUC a indiqué avoir pris toutes les dispositions nécessaires pour assurer la protection des populations civiles et des personnels et équipements des différents organismes internationaux opérant sur place, y compris le déploiement éventuel des effectifs de la police des Nations Unies basés à Lubumbashi.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.