Lutte contre la tuberculose : des progrès trop lents, selon l’OMS

17 mars 2008

La tuberculose à bacilles multirésistants, la combinaison de la tuberculose et du VIH/SIDA ainsi que le manque de financement sont les facteurs qui ont contribué au ralentissement des progrès enregistrés dans le monde contre la tuberculose, une maladie qui, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), a tué environ 1,5 million de personnes en 2006.

La tuberculose à bacilles multirésistants, la combinaison de la tuberculose et du VIH/SIDA ainsi que le manque de financement sont les facteurs qui ont contribué au ralentissement des progrès enregistrés dans le monde contre la tuberculose, une maladie qui, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), a tué environ 1,5 million de personnes en 2006.

« D’autres études ont également montré que de nombreux patients sont soignés dans le privé ou par des organisations non gouvernementales, confessionnelles ou communautaires, échappant ainsi à la détection par les programmes publics », indique un communiqué publié aujourd’hui à Genève.

Pour Margaret Chan, la directrice générale de l’OMS, il faut donc renforcer les programmes publics et tirer parti au maximum du potentiel des autres prestataires de service.

Selon ce 12ème rapport annuel de l’agence sur le contrôle de la tuberculose, dont les données proviennent de 202 pays et territoires, l’année 2006 a vu l’apparition de 9,2 millions de nouveaux cas.

Le niveau record enregistré par la tuberculose à bacilles multirésistants, ainsi que la co-épidémie tuberculose-VIH, représentent des obstacles majeurs.

Près de 750.000 personnes atteintes de VIH/SIDA ont contracté la tuberculose en 2006, et près de 250.000 en sont mortes.

« Il y a eu manifestement des progrès, mais nous devons tous ensemble adopter une approche commune pour faire reculer le nombre des décès dus à la tuberculose chez les séropositifs pour le VIH », a déclaré Peter Piot, le Directeur exécutif de l’ONUSIDA.

L’insuffisance du financement est également un facteur de ralentissement. Un milliard de dollars manque encore pour atteindre les objectifs 2008 dans les 90 pays qui concentrent 91% des cas de tuberculose dans le monde.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.