Louise Arbour demande à la Chine le respect des droits fondamentaux dans la région autonome du Tibet

14 mars 2008

La Haut Commissaire aux droits de l'homme, Louise Arbour, a exprimé aujourd'hui son inquiétude face à l'escalade des tensions entre les manifestants et les forces de l'ordre chinoises dans la région autonome du Tibet et des zones environnantes en Chine.

La Haut Commissaire aux droits de l'homme, Louise Arbour, a exprimé aujourd'hui son inquiétude face à l'escalade des tensions entre les manifestants et les forces de l'ordre chinoises dans la région autonome du Tibet et dans les zones environnantes.

« La Haut Commissaire presse le gouvernement de la Chine de permettre aux manifestants d'exercer leur droit à la liberté d'expression et de rassemblement, de s'abstenir d'un usage excessif de la force pendant le maintien de l'ordre, et de faire en sorte que les personnes arrêtées ne soient pas maltraitées et que leur traitement soit en accord avec les normes internationales », indique une déclaration publiée aujourd'hui à Genève.

Les informations reçues font état de l'arrestation de 60 moines lundi dernier à Lhassa, lors d'une manifestation pacifique. Mardi, la police chinoise a lancé du gaz lacrymogène sur quelque 600 moines qui manifestaient devant le siège de la police de Lhassa pour demander la libération des moines emprisonnés.

Aujourd'hui, on a rapporté d'autres actes de violence, notamment des décès et des destructions de propriété.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.