Burundi: le PAM demande de l'aide pour aider les réfugiés à rentrer de Tanzanie

14 mars 2008

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a lancé un appel de six millions de dollars pour continuer à porter assistance aux 90.000 réfugiés du Burundi en Tanzanie qui souhaitent rentrer dans leur pays.

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a lancé un appel de six millions de dollars pour continuer à porter assistance aux 90.000 réfugiés du Burundi en Tanzanie qui souhaitent rentrer dans leur pays.

« Il est essentiel pour la consolidation de la paix au Burundi que non seulement ceux qui reviennent, mais également les communautés que les reçoivent, reçoive l'aide dont ils ont besoin à ce moment crucial de l'histoire de leur pays », a affirmé Jean-Charles Dei, le directeur du PAM dans le pays, selon un communiqué publié aujourd'hui à Bujumbura.

Environ 60.000 Burundais qui ont fui leur pays en 1993 devraient y revenir cette année, à la suite de l'accord conclu en 2007 par la Commission tripartite qui a réuni les gouvernements du Burundi, de la Tanzanie et el Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR).

Par ailleurs, 30.000 autres Burundais parmi les 218.000 qui avaient fui le pays en 1972 ont exprimé le désir de rentrer finalement chez eux, d'autres ayant opté pour l'intégration en Tanzanie (dépêche du 12.03.2008).

Afin d'encourager ces départs, le PAM, le HCR et leurs partenaires fournissent des rations alimentaires pour plusieurs mois ainsi que des aides financières en effectif – l'équivalent de 45 dollars par personne.

Mais le financement vient à manquer et le PAM, afin de répondre aux besoins immédiats de ceux qui reviennent, a dû diminuer les rations qu'il distribue aux enfants et aux mères au Burundi.

Actuellement, l'agence apporte une aide alimentaire à 600.000 personnes chaque mois à travers le pays.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.