Afghanistan : la coordination des efforts internationaux est insuffisante, selon Jean-Marie Guéhenno

Afghanistan : la coordination des efforts internationaux est insuffisante, selon Jean-Marie Guéhenno

media:entermedia_image:cbe15b93-9706-4841-a66b-55ba12aae57e
Devant le Conseil de sécurité réuni hier pour traiter de la situation en Afghanistan, Jean-Marie Guéhenno, le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, a demandé l'adoption urgente d'une approche internationale commune intégrant les questions de sécurité, de gouvernance, d'état de droit, des droits de l'homme et de développement social et économique.

La situation actuelle en Afghanistan est imputable à une coordination insuffisante entre le gouvernement, la Force internationale d'assistance à la sécurité (FIAS), l'ONU et la communauté internationale, a affirmé hier Jean-Marie Guéhenno.

Selon lui, la Mission d'assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA) doit se concentrer sur les six domaines prioritaires que sont la liaison entre les communautés afghanes et le gouvernement, la promotion de la réconciliation entre ce gouvernement et les opposants, le renforcement de la gouvernance à l'échelon infranational grâce à la Direction indépendante de la gouvernance locale, la coordination de l'action humanitaire, l'assistance technique aux élections prévues en 2009 et 2010; et le renforcement de la coopération avec la FIAS (voir le communiqué de presse de l'ONU).

Dans son dernier rapport au Conseil de sécurité, le Secrétaire général avait souligné les obstacles que rencontre le pays sur la voie de la transition (dépêche du 11.03.2008).