RDC : la chanteuse Miriam Makeba soutient les femmes victimes de la violence sexuelle

13 mars 2008
Miriam Makeba.

En visite en République démocratique du Congo (RDC), la chanteuse sud-africaine Miriam Makeba a exprimé son soutien aux femmes victimes de la violence sexuelle, « l'aspect le plus horrible » de cette crise complexe qui secoue le pays.

« Les femmes assurent la survie de 80% des ménages en RDC. Et pourtant, malgré leur rôle vital pour le bien-être de la famille, elles sont fréquemment victimes de viols et d'agressions sexuelles», a dénoncé Miriam Makeba, qui a reçu le Prix Dag Hammarskjöld pour la Paix 1986, selon un communiqué publié aujourd'hui à Kinshasa.

La chanteuse, qui est également Ambassadrice de bonne volonté de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), se trouve dans la capitale pour une visite de quatre jours. Accompagnée par Philomène Omatuku, la ministre pour l'Égalité des sexes et le bien-être de la famille et des enfants, elle devrait aller voir différents petits projets agricoles qui ont été montés afin d'aider les survivantes de viol à nourrir leur famille et à accroître leur autonomie.

Pour Miriam Makeba, la RDC possède « un vaste potentiel de croissance économique », mais la violence sexuelle entraîne une « triple tragédie » avec un impact à la fois physique, psychologique et social qui sape les tentatives du pays pour améliorer les conditions de vie de ses habitants.

La FAO, qui avec ses partenaires a déjà accordé son soutien à quelque 500.000 foyers, soit plus de deux millions de personnes, espère assister jusqu'à 800.000 foyers cette année. Parmi les populations ciblées figurent les groupes les plus vulnérables, notamment les personnes déplacées, les enfants souffrant de malnutrition et les anciens combattants.

Les projets de l'agence incluent la fourniture d'équipements pour l'agriculture et la pêche, de graines et semences, ainsi que la réparation des routes pour améliorer l'accès aux marchés.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.