Le `Programme de Kampala´ veut faire face à la pénurie du personnel de santé

7 mars 2008

Le `Programme de Kampala´, qui vise à pallier la grave pénurie actuelle de personnel soignant dans le monde, a été adopté hier par plus de 1.500 participants au premier Forum mondial sur les ressources humaines pour la santé organisé cette semaine dans la capitale de l'Ouganda.

« Le personnel soignant est la pierre angulaire des systèmes de santé et il y a longtemps que des mesures s'imposaient. Le Forum et le Programme permettent de faire ressortir enfin l'importance du dossier », a souligné Anarfi Asamoa-Baah, le Directeur général adjoint de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), selon un communiqué publié hier à Kampala.

Le Forum, dont les travaux se terminent aujourd'hui, a réuni des donateurs, des experts, et plus de trente ministres de la santé, de l'éducation et des finances, qui ont signé la Déclaration de Kampala (en anglais).

Le Programme de Kampala demande notamment à tous les pays de donner la priorité absolue à la formation et au recrutement d'effectifs suffisants de personnels soignants chez eux et d'offrir des mesures incitatives et de meilleures conditions de travail afin qu'ils ne soient pas tentés de s'expatrier.

Selon l'OMS, il manque plus de quatre millions de personnels soignants supplémentaires dans le monde. Plus de 57 pays sont confrontés à une pénurie aigüe d'effectifs, notamment ceux de l'Afrique subsaharienne, à qui il en manque un million.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.