ONUDC : Antonio Maria Costa demande aux États de s'engager contre le trafic d'armes à feu

7 mars 2008

Antonio Maria Costa, le directeur exécutif de l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC), a salué aujourd'hui la Thaïlande pour l'arrestation, hier, du trafiquant d'armes Viktor Bout, et a profité de l'occasion pour presser les États de s'engager davantage contre la fabrication et le trafic illicite d'armes à feu.

Antonio Maria Costa, le directeur exécutif de l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC), a salué aujourd'hui la Thaïlande pour l'arrestation, hier, du trafiquant d'armes Viktor Bout, et a profité de l'occasion pour presser les États de s'engager davantage contre la fabrication et le trafic illicite d'armes à feu.

« J'exhorte les États Membres à ratifier le Protocole contre la fabrication et le trafic illicites d'armes à feu, de leurs pièces, éléments et munitions et à mettre en oeuvre ses mesures pour empêcher les trafiquants d'armes d'inonder le monde d'armes illégales », a déclaré Antonio Maria Costa, selon un communiqué publié aujourd'hui à Vienne.

A la Thaïlande, qui a procédé à l'arrestation du célèbre « marchand de mort » d'origine russe Viktor Bout, le chef de l'agence de l'ONU contre le crime a aussi demandé avec insistance de ratifier la Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée, qui permet de traduire plus facilement les criminels devant la justice, notamment à travers l'entraide judiciaire et l'extradition.

Selon l'ONUDC, près d'un milliard d'armes à feu circulent dans le monde, les trois-quarts entre les mains de civils. Huit millions sont fabriqués chaque année.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.