Consultations sur le nom de l'ex-République yougoslave de Macédoine

5 mars 2008

Matthew Nimetz, l'Envoyé personnel du Secrétaire général pour les pourparlers entre la Grèce et l'ancienne République yougoslave de Macédoine, a rencontré aujourd'hui les autorités de Skopje ainsi que l'ambassadeur Nikola Dimitrov, leur négociateur principal pour traiter de la question du nom de leur pays.

« Matthew Nimetz a reçu les commentaires des hauts responsables sur sa dernière proposition relative au nom du pays et a discuté avec eux des possibles solutions envisageables », a déclaré aujourd'hui la porte-parole du Secrétaire général lors du point de presse.

Les autorités de Skopje ont exprimé le « profond désir » de résoudre le différend, a déclaré l'Envoyé du Secrétaire général, en accord avec leur point de vue sur ce qui est acceptable et juste.

Il doit rencontrer ce soir à Thessalonique un représentant de la Grèce, l'ambassadeur Adamantios Vassilakis.

L'ex-République yougoslave de Macédoine, connue sous l'acronyme anglais FYROM, a exprimé le souhait de changer le nom sous lequel elle est entrée aux Nations Unies, en 1993, pour celui de « République de Macédoine », qui figure dans sa propre Constitution.

Ce souhait a rencontré l'opposition de la Grèce, qui estime que l'ancienne Macédoine de l'antiquité, patrie d'Alexandre le Grand, est située sur son territoire. La Grèce allègue aussi que le territoire ne possédait pas le nom de Macédoine avant la seconde guerre mondiale, mais celui de Vardarska.

L'ex-République yougoslave de Macédoine a été reconnue sous ses deux appellations par divers groupes de la communauté internationale, tandis qu'un grand nombre de pays n'ont pas encore exprimé de reconnaissance de l'une ou de l'autre.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.