Iraq: le Représentant spécial condamne fermement les attaques contre les minorités religieuses

1 mars 2008

En réaction à l'enlèvement, hier, de Paul Faraj Rahhu, l'archevêque de l'Église catholique chaldéenne de Mossoul, au cours duquel ont été tués son chauffeur et deux gardes, le Représentant spécial du Secrétaire général pour l'Iraq, Staffan de Mistura, a condamné les attaques continues contre les minorités religieuses dans le pays.

“Il est consternant de voir que continuent ces attaques sur des communautés qui ont cohabité pacifiquement dans le Nord de l'Iraq pendant des siècles”, a déclaré aujourd'hui Staffan de Mistura dans un communiqué publié à Bagdad.

Le Représentant spécial a demandé au gouvernement de “redoubler ses efforts” pour protéger les minorités du pays et leurs droits fondamentaux, ainsi que la diversité culturelle qui est inscrite dans la Constitution.

Il a aussi appelé à traduire en justice les auteurs de ces crimes.

Staffan de Mistura a par ailleurs exhorté les autorités locales à aider à protéger les droits des minorités nationales et leur identité religieuse, tout en rappelant que l'archevêque de Mossoul est la personne la plus récemment inscrite sur la longue liste de membres des communautés, chrétiennes ou autres, en Iraq, qui sont la cible d'enlèvements, d'assassinats et de déplacements forcés.

Selon la presse, le prélat catholique a été enlevé alors qu'il sortait d'une église située dans la partie orientale de Mossoul. Son chauffeur et deux gardes qui l'accompagnaient ont été tués par des hommes armés qui se sont emparés de l'archevêque.

Les chrétiens, dont les Chaldéens - une branche de l'Église catholique romaine pratiquant un ancien rite oriental - représentent environ 3% des 27 millions d'Irakiens.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.