Afghanistan : le froid extrême a dévasté le secteur de l'élevage

29 février 2008
Jeunes bergers dans le nord de l'Afghanistan

En Afghanistan, l'hiver le plus rigoureux des 30 dernières années - qui a déjà coûté la vie à plus de 800 personnes - a un impact dévastateur sur le secteur agricole, a affirmé l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

En Afghanistan, l'hiver le plus rigoureux des 30 dernières années - qui a déjà coûté la vie à plus de 800 personnes - a un impact dévastateur sur le secteur agricole, a affirmé l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

« Le froid extrême a dévasté le secteur de l'élevage afghan, foudroyant plus de 300.000 animaux depuis fin décembre et mettant à rude épreuve les moyens d'existence », explique un communiqué publié aujourd'hui à Rome.

« Les prix élevés des combustibles, de l'huile végétale et des céréales augmentent la vulnérabilité des foyers pauvres en limitant leur accès à l'alimentation », explique l'agence.

Soucieuse d'éviter une aggravation de l'insécurité alimentaire dans le pays, la FAO a collaboré avec le ministère de l'Agriculture afin de distribuer 20 tonnes de fourrages à Herat, une des provinces les plus touchées.

Dans la province de Bamyan, les agriculteurs les plus vulnérables devraient, eux, recevoir quelque 60 tonnes d'aliments pour animaux.

« La situation est très inquiétante », a déclaré Samuel Kugbei, le Représentant en Afghanistan. Les cours élevés du blé sur les marchés internationaux, conjugués au faible pouvoir d'achat de la grande majorité de la population, font craindre que les importations alimentaires requises – chiffrées à 550.0000 tonnes – ne pourront pas être réalisées.

La FAO cherche actuellement plus de deux millions de dollars afin de fournir 1.500 tonnes de fourrages, de vaccins, des multivitamines et des traitements antiparasites au bétail des 50.000 familles les plus démunies.

La Commission européenne, à travers ECHO, son Bureau des affaires humanitaires, a promis d'accorder plus de 500.000 dollars afin d'acheter 500 tonnes de fourrage concentré.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.