Cuba a signé deux Pactes internationaux relatifs aux droits fondamentaux

28 février 2008
Felipe Pérez Roque, ministre des affaires étrangères de Cuba

Cuba vient de signer le Pacte international relatif aux droits de l'homme et le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels, une « décision souveraine du gouvernement cubain », a souligné aujourd'hui Felipe Pérez Roque, le ministre des Affaires étrangères.

« La Constitution de la République et la législation nationale consacrent les droits inscrits dans ces Pactes », a déclaré aujourd'hui Felipe Pérez Roque lors d'une conférence de presse au siège des Nations Unies à New York (webcast).

« Cuba n'a jamais agi, ni n'agira jamais sous la pression », a-t-il ajouté, avant de dénoncer encore une fois « l'embargo économique, commercial et financier imposé par les États-Unis d'Amérique » ainsi que « sa politique d'hostilité et d'agression contre Cuba », qui constituent, a-t-il déclaré, « l'obstacle le plus important à la jouissance, par le peuple cubain, des droits consacrés par ces Pactes ».

Quant à l'étendue et à la mise en oeuvre de plusieurs éléments contenus dans ces instruments internationaux, Cuba adoptera « les réserves ou les déclarations interprétatives qu'il considère pertinentes », a-t-il conclu.

Dans une déclaration postérieure à sa rencontre avec Felipe Pérez Roque, le président de l'Assemblée générale, Srgjan Kerim, s'est félicité de la signature des Pactes internationaux par Cuba.

Lors de sa rencontre avec le ministre des Affaires étrangères, il a passé en revue les thèmes prioritaires de la 62ème session de l'Assemblée, notamment les changements climatiques, le financement du développement, les Objectifs du Millénaire pour le développement et la lutte contre le terrorisme.

Srgjan Kerim a salué le soutien de Cuba au travail réalisé par l'Assemblée générale ainsi qu'au sein de l'ONU, en particulier comme actuel président du Mouvement des Non-Alignés.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.