Kenya : le HCR poursuit l'acheminement de l'aide humanitaire

26 février 2008

Alors que s'approche la saison des pluies au Kenya, le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a affrété un deuxième avion transportant plus de 2.000 tentes familiales légères qui serviront à abriter des dizaines de milliers de personnes déplacées. Plus de 2.600 autres seront envoyées par bateau.

Alors que s'approche la saison des pluies au Kenya, le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a affrété un deuxième avion transportant plus de 2.000 tentes familiales légères qui serviront à abriter des dizaines de milliers de personnes déplacées. Plus de 2.600 autres seront envoyées par bateau.

« Depuis début janvier, le HCR a distribué 10.000 kits familiaux, 758 tentes et 50.000 protections hygiéniques dans plusieurs parties du pays, celles qui ont été les plus durement frappées par les violences, comme la province de la Vallée du Rift et la capitale du pays, Nairobi », indique un communiqué publié aujourd'hui à Nairobi.

Vendredi, c'est un Boeing qui a transporté 2,345 tentes familiales depuis Dubai, où le HCR a ses entrepôts d'urgence, jusqu'à Nairobi. Il s'agit du deuxième fret depuis les violences qui ont succédé aux élections présidentielles du 27 décembre dernier, après un premier envoi le 27 janvier de bâches en plastique, de moustiquaires et de générateurs.

Quelque 2,655 tentes supplémentaires seront également envoyées par bateau jusqu'au port de Mombasa.

Au mois de mars devrait commencer la première saison des pluies de l'année. Or, des dizaines de milliers de Kenyans vivent dans quelque 200 sites pour personnes déplacées éparpillés dans le pays. Plus de 80.000 sont rentrés chez eux, et vivent chez des parents ou des amis.

Le HCR a souligné le besoin d'aider les communautés qui accueillent les déplacés et envisage de distribuer d'autres articles humanitaires.

Un planificateur urbaniste a été envoyé à Nakuru, dans la Vallée du Rift, afin d'aider le gouvernement et la Société de la Croix-Rouge kenyane à mieux équiper des installations accueillant des déplacés. Beaucoup de ceux qui vivent dans des écoles, des églises et autres bâtiments publics devraient être relogés dans des camps équipés pour y bénéficier de l'aide humanitaire et de protection.

L'équipe du HCR a aussi signalé que des centaines de familles issues de mariages mixtes ont été séparées du fait des luttes interethniques à Kericho, un village à dominante ethnique kalanjin situé dans l'ouest du pays.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.