Soudan : le HCR 'choqué' par le niveau des destructions à Sirba

22 février 2008

Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) s’est déclaré choqué par le degré de destruction dans la ville de Sirba, dans l’ouest du Darfour, qui a subi une attaque de l’Armée soudanaise au début du mois.

Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) s’est déclaré choqué par le degré de destruction dans la ville de Sirba, dans l’ouest du Darfour, qui a subi une attaque de l’Armée soudanaise au début du mois.

L’attaque a aussi touché les villages voisins de Silea et d’Abou Sourouj, conduisant au déplacement d’un grand nombre de civils.

La déclaration du HCR a été faite à la fin de la mission humanitaire dans la région affectée. Ses résidents ont dit à l’équipe des Nations Unies qu’une fuite vers le Tchad voisin serait trop dangereuse en raison du conflit en cours à la frontière et du banditisme.

L’insécurité actuelle au Darfour compromet aussi le travail du Programme alimentaire mondial (PAM) qui a indiqué qu’entre janvier et février derniers, 28 de ses camions ont été dérobés par des voleurs et des bandits.

À ce jour, 14 chauffeurs de camions du PAM sont portés disparus.

Si le Programme a maintenu ses opérations, il se dit néanmoins préoccupé par le fait que les risques accrus restreignent sa capacité à nourrir les quelque 3,2 millions de personnes du Darfour qui dépendent des 40 000 tonnes de vivres qu’il fournit tous les mois. Le PAM appelle les parties au conflit à améliorer la sécurité et la qualité des infrastructures routières.

Par ailleurs, dans l’est du Tchad, un convoi humanitaire, qui tentait de se rendre à la frontière à partir de la ville tchadienne de Guereda, a dû rebrousser chemin aujourd’hui à cause des activités militaires qui ont lieu de l’autre côté de la frontière, au Darfour.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.