L'Afrique du Sud déplore le 'manque d'appétit' envers un engagement de l'ONU en Somalie

20 février 2008

Alors que le Conseil de sécurité a reconduit aujourd'hui l'autorisation du déploiement de la force de l'Union africaine en Somalie, le représentant de l'Afrique du Sud a regretté un manque d'engagement à l'égard de ce pays.

« Il y a beaucoup de choses que l'ONU peut faire en Somalie, pour renforcer son bureau, sa présence et pour démontrer qu'elle s'en soucie. Nous sommes conscients du fait que le déploiement d'une mission dans le pays prendra du temps. Mais nous voulons un engagement. Pour l'instant, je n'en suis pas assuré », a déclaré aujourd'hui l'ambassadeur de l'Afrique du Sud à l'ONU, Dumisani Kumalo, membre à l'heure actuelle du Conseil de sécurité.

L'ambassadeur prenait la parole devant la presse à l'issue d'une séance du Conseil sur la question.

« L'ONU peut déployer une mission de maintien de la paix », a-t-il souligné, rappelant les recommandations formulées au mois de décembre dernier par le Représentant spécial du Secrétaire général pour la Somalie.

« Nous savons que le déploiement d'une mission prendra du temps, comme ça a pris du temps au Soudan ».

« Mais demander des garanties, alors qu'on ne le fait pas pour d'autres endroits qui soulèvent notre préoccupation, ce n'est pas normal », a dit Dumisani Kumalo, qui a souhaité « le même traitement pour la Somalie ».

Ce dernier a rappelé que de nombreux Somaliens étaient partis en exil à cause de l'insécurité, ce qui n'aidait pas au processus de réconciliation.

L'ambassadeur sud africain a appelé au leadership du Conseil de sécurité sur la question.

Le Conseil de sécurité a renouvelé pour six mois l'autorisation accordée au mandat de la Mission de l'Union africaine en Somalie (AMISOM), ainsi que son « intention de prendre des mesures à l'encontre de ceux qui entravent le processus de paix, qui menacent le gouvernement fédéral de transition ou l'AMISOM par la force.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.