RDC : la MONUC préoccupée par les violations des droits de l'homme

20 février 2008

La Mission de l'Organisation des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUC) s'est déclarée aujourd'hui profondément préoccupée par la poursuite des violations des droits fondamentaux dans ce pays.

La Mission de l'Organisation des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUC) s'est déclarée aujourd'hui profondément préoccupée par la poursuite des violations des droits fondamentaux dans ce pays.

« La Mission a annoncé aujourd'hui à Kinshasa que son Bureau des droits de l'homme avait identifié sans aucun doute possible huit victimes, dont trois enfants, tués par des soldats de l'armée congolaise le 2 janvier dans un village près de Goma, dans l'Est du pays », a rapporté la porte-parole adjointe du Secrétaire général.

Selon la MONUC, des informations préliminaires montreraient aussi que des forces du général rebelle Laurent Nkunda auraient tué au moins 30 civils entre le 16 et le 20 janvier dans le village de Kalonge.

Ces crimes auraient été commis « en représailles », après que les villageois aient trouvé refuge dans un secteur contrôlé par des « ennemis » de la faction de Laurent Nkunda.

Alors que les enquêtes se poursuivent, la MONUC a appelé les parties congolaises à respecter le droit international humanitaire et les droits fondamentaux.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.