Kosovo : la situation sur le terrain reste calme

20 février 2008

La Mission d'administration intérimaire des Nations Unies au Kosovo (MINUK) affirme que la situation reste calme, a rapporté aujourd'hui la porte- parole adjointe du Secrétaire général.

La Mission d'administration intérimaire des Nations Unies au Kosovo (MINUK) affirme que la situation reste calme, a rapporté aujourd'hui la porte- parole adjointe du Secrétaire général.

Les deux postes- frontière avec la Serbie dans le nord de la région de Mitrovica qui avaient été fermés hier à la suite d'une attaque ont été rouverts, a annoncé Marie Okabe lors de son point de presse à New York.

Lors d'une conférence de presse à Pristina, le Représentant spécial du Secrétaire général Joachim Rücker a affirmé qu'il considérait cet incident comme un « cas isolé » et que la réaction avait été appropriée.

Le Kosovo, province de la Serbie administrée par l'ONU depuis 1999, a déclaré dimanche son indépendance, qui a été reconnue notamment au sein du Conseil de sécurité par les Etats- Unis, le Royaume- Uni, la France, la Belgique, la Croatie et l'Italie, mais rejetée par la Russie, ainsi que par la République de Serbie. La Chine et l'Indonésie ont aussi exprimé leur réticence.

Du point de vue de l'ONU, le Secrétaire général a confirmé que la MINUK agirait dans le cadre du plan élaboré par son Représentant spécial Martti Ahtisaari, qui avait été rejeté par la Serbie, et qui prévoit l'indépendance du Kosovo sous supervision internationale (dépêche du 19.02.2008).

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.