Climat : Richard Branson lance un prix de 25 millions de dollars

11 février 2008

Lors d&#39une conférence de presse aujourd&#39hui au siège de l&#39ONU à New York, l&#39homme d&#39affaires britannique Richard Branson a proposé la création d&#39un « conseil de guerre » pour l&#39environnement et a annoncé le lancement d&#39un prix doté de 25 millions de dollars afin d&#39encourager les scientifiques engagés dans la recherche environnementale.

« J'appelle aujourd'hui les vingt pays les plus riches à apporter la somme équivalente afin de créer la récompense scientifique la plus élevée, un prix d'un demi-milliard de dollars », a-t-il déclaré devant les journalistes (webcast).

« Le changement climatique se poursuit : la plus silencieuse, la plus sinistre, la plus mortelle de toutes les menaces », a déclaré Richard Branson qui a annoncé qu'il souhaitait la création d'un « conseil de guerre » écologique, un centre qui catalyserait les idées novatrices qui pourraient avoir un impact décisif sur la survie de l'espèce humaine sur la planète.

Ce centre analyserait les informations recueillies et permettrait non seulement d'identifier les priorités et les coûts, mais aussi de développer des plans de mise en oeuvre « avec des partenaires clés comme l'ONU ».

« Une puissante combinaison d'innovations, d'intelligence et de ressources adéquates afin de mener un des plus grands combats de notre temps », a indiqué le PDG du groupe Virgin, « qui serait indépendant politiquement et qui travaillerait avec l'ONU et d'autres organes pour aider à l'orientation des politiques ».

« Ce sera un véritable `conseil de guerre´ mondial, qui combattra sur tous les fronts », a-t-il insisté. Quant à la personnalité qui devrait diriger ce centre, « cinq noms figurent déjà sur la liste », a-t-il seulement indiqué aux journalistes.

A ses côtés, Srgjan Kerim, le président de l'Assemblée générale, s'est dit encouragé de constater que « le climat politique avait changé et que la connaissance avait remplacé l'ignorance ». Il s'est réjoui qu'avec l'ouverture aujourd'hui du débat thématique sur les changements climatiques, l'Assemblée générale franchisse le « premier pas vers la promotion des objectifs du Programme d'action de Bali sur les changements climatiques ».

L'actrice Daryl Hannah, également invitée à la conférence, a souligné la dimension éthique et la responsabilité individuelle dans la lutte contre les changements climatiques. Elle s'est félicité que plus de 120 États Membres ont exprimé le souhait d'intervenir aujourd'hui au débat thématique de l'Assemblée, une claire démonstration, s'il en est, de l'intérêt porté par les gouvernements.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.