Népal : meilleures perspectives de réinstallation pour les réfugiés du Bhoutan

1 février 2008
Des réfugiés bhoutanais dans le camp de Goldhap dans l'est du Népal.

Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a salué la décision du gouvernement du Népal d&#39accorder des permis de sortie du territoire aux réfugiés du Bhoutan candidats à la réinstallation dans un troisième pays.

Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) a salué la décision du gouvernement du Népal d'accorder des permis de sortie du territoire aux réfugiés du Bhoutan candidats à la réinstallation dans un troisième pays.

« La réinstallation offre une sortie à des milliers de réfugiés qui ne voit pas d'avenir dans les camps », a expliqué Daisy Dell, la représentante du HCR au Népal, selon un communiqué publié aujourd'hui à Damak.

« Parallèlement, nous continuons de plaider pour la possibilité de retour volontaire dans leur pays à ceux qui le souhaitent », a-t-elle ajouté.

L'octroi de permis de sortie du territoire, que les autorités népalaises ont autorisé il y a une quinzaine de jours, est une étape importante dans la recherche de solution pour plus de 107.000 réfugiés vivant au Népal depuis 17 ans.

Le HCR a déjà soumis une liste de près de 10.000 noms de candidats à la réinstallation depuis le mois de novembre dernier.

Les réfugiés qui ont exprimé leur intérêt pour une réinstallation sont actuellement à diverses étapes du processus, allant des entretiens à une visite médicale approfondie et une formation dispensée sur la culture du pays de réinstallation avant le départ.

Un premier départ devrait avoir lieu au mois de mars, avec une augmentation du nombre de départs au mois de juillet. Les États-Unis ont proposé d'étudier la réinstallation d'au moins 60.000 réfugiés du Bhoutan alors que le Canada a indiqué qu'il en accepterait près de 5.000, a déclaré le porte-parole William Spindler aujourd'hui à Genève.

L'Australie, le Danemark, les Pays-Bas, la Nouvelle Zélande et la Norvège ont également fait part de leur volonté d'accepter la réinstallation de réfugiés du Bhoutan.

Depuis que les réfugiés ont commencé à arriver au Népal au début des années 90, le HCR a investi plus de 1,7 millions de dollars dans les régions d'accueil, a informé le porte-parole. Les réfugiés et les communautés locales, dans l'est du Népal, ont ainsi pu bénéficier de plus de 1.000 programmes mis en place dans les domaines de la santé, de l'éducation, des infrastructures et du renforcement des compétences.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.