Tchad : le Haut Commissariat aux réfugiés évacue son personnel de la ville de Guereda

31 janvier 2008

En raison d&#39une série d&#39attaques visant le Haut Commissariat pour les réfugiés et d&#39autres organisations humanitaires dans l&#39est du Tchad ces derniers jours, l&#39agence de l&#39ONU a dû évacuer son personnel du bureau de Guereda.

« Au cours des 3 derniers jours, cinq véhicules appartenant au HCR, à des organisations non-gouvernementales partenaires et à Médecins sans Frontières-Suisse ont été volés lors d'attaque à main armée », a déclaré aujourd'hui le porte-parole adjoint du Secrétaire général lors du point de presse.

Des hommes armés ont pénétré dans l'enceinte du HCR à Guereda mercredi et jeudi pendant la nuit, a-t-il ajouté.

Située à 165 au nord-est d'Abeché, la ville de Guereda et ses environs ont été récemment le théâtre d'incidents en raison des tensions grandissantes entre l'armée nationale et les forces de l'opposition.

« Seul le personnel minimum indispensable restera sur place, afin d'assurer une aide basique dans les camps de réfugiés », notamment pour l'eau, la nourriture et les soins médicaux, a expliqué Serge Malé, le Représentant du HCR dans le pays, dans un communiqué publié aujourd'hui à Abeché. Le Représentant espère que les opérations pourront reprendre bientôt.

L'agence gère deux camps à Guereda, ceux de Mile et de Kounoungou, pour un total d'environ 30.000 réfugiés en provenance de la région du Darfour, dans le Soudan voisin.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.