Ban Ki-moon en discussions bilatérales sur le Darfour et le Kenya

30 janvier 2008

Le Secrétaire général de l&#39ONU, qui se trouve à Addis Abeba où il prendra demain la parole au Sommet de l&#39Union africaine, a eu des entretiens avec des chefs d&#39États africains sur le Soudan, le Tchad et le Kenya.

Ban Ki-moon a d'abord participé à un déjeuner avec le président de l'Union africaine, Alpha Oumar Konaré.

Le débat a porté sur la question du Darfour et la nécessité de promouvoir le dialogue entre toutes les parties, l'Accord de paix global entre le Nord et le Sud-Soudan, et la situation entre le Tchad et le Soudan, a rapporté aujourd'hui la porte-parole adjointe du Secrétaire général, Marie Okabe, lors de son point de presse.

Sur la question du Kenya, « le Secrétaire général et Alpha Oumar Konaré ont convenu que l'ONU et l'Union africaine devraient soutenir les efforts actuels menés par l'ancien Secrétaire général de l'ONU Kofi Annan », a dit la porte-parole.

Le Secrétaire général s'est par ailleurs entretenu pendant près d'une heure et demie avec le président du Soudan Omar al-Bashir, qui a convenu de la nécessité d'accélérer le déploiement de l'Opération hybride UA-ONU au Darfour (MINUAD) et de finaliser l'accord sur le statut de ses forces.

Hier, le Représentant spécial conjoint Union africaine-ONU au Darfour, Rodolphe Adada, a eu des discussions avec des responsables soudanais sur les moyens d'assurer le succès de la Mission Union africaine-ONU au Darfour.

La rencontre d'aujourd'hui avait été préparée le week-end dernier lors d'une réunion à Addis-Abeba entre le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, Jean-Marie Guéhenno, le Commissaire à la paix et à la sécurité de l'Union africaine, Said Djinnit, le Représentant spécial conjoint Union africaine-ONU au Darfour, Rodolphe Adada, et le Sous-Secrétaire d'État soudanais aux affaires étrangères, Mutrif Siddiq.

Ban Ki-moon devait également s'entretenir aujourd'hui séparément avec trois présidents africains : John Kufuor du Ghana, Omar Bongo du Gabon et Yoweri Museveni de l'Ouganda.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.