La Mission en Éthiopie et en Érythrée paralysée par manque de carburant

25 janvier 2008

Dans son dernier rapport au Conseil de sécurité sur l&#39Éthiopie et l&#39Érythrée, le Secrétaire général se dit préoccupé par le risque d&#39escalade que représente le rassemblement de troupes militaires dans les zones frontalières et appelle les parties à respecter le mandat de la Mission des Nations Unies, paralysée depuis plus d&#39un mois par le manque de carburant côté érythréen.

« La situation actuelle, où les deux parties continuent de passer outre aux obligations que leur impose le droit international et de créer des obstacles qui paralysent virtuellement l'action de la MINUEE, pose un grave dilemme », indique le rapport publié aujourd'hui qui présente les événements survenus dans la zone de la Mission des Nations Unies en Éthiopie et en Érythrée depuis le 1er novembre dernier.

Après son exposé ce matin aux membres du Conseil de sécurité, Azouz Ennifar, le chef par intérim de la Mission, a expliqué devant les journalistes à New York que la rupture de l'approvisionnement en carburant de la part des autorités érythréennes depuis le mois de décembre avait paralysé les mouvements de la MINUEE et imposé des conditions de vie difficiles sur le terrain.

« J'ai demandé au Conseil de sécurité d'en appeler aux parties, afin qu'elles honorent leur engagement en faveur du mandat de la Mission », a déclaré le Représentant spécial du Secrétaire général dans le pays, qui a souligné le « rôle majeur » que joue la MINUEE dans la région.

La Mission en Éthiopie n'a pas ce problème, a-t-il répondu à un journaliste, avant d'indiquer qu'une décision devrait être prise le mois prochain au sujet de la poursuite des activités de la Mission.

Dans le rapport, le Secrétaire général appelle l'Érythrée « comme l'exige le Conseil, à retirer immédiatement ses forces et son matériel militaire lourd de la zone de sécurité temporaire, et à lever sans plus tarder et sans préalable toutes les restrictions qu'elle impose aux déplacements et aux opérations de la Mission, afin que celle-ci puisse mener à bien son mandat ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.