FAO : le virus de la grippe aviaire demeure une menace mondiale avec l&#39apparition de nouveaux foyers

24 janvier 2008

La résurgence de foyers d&#39influenza aviaire dans 15 pays montre que le virus H5N1 demeure une menace mondiale et nécessite une surveillance étroite et des efforts de lutte importants, prévient aujourd&#39hui l&#39agence des Nations Unies pour l&#39alimentation et l&#39agriculture.

« Depuis décembre 2007, le Bangladesh, le Bénin, la Chine, l'Egypte, l'Allemagne, l'Inde, l'Indonésie, l'Iran, Israël, Myanmar, la Pologne, la Russie, l'Ukraine, la Turquie et le Viet Nam ont confirmé l'apparition de nouveaux foyers de virus H5N1 dans les élevages de volailles », annonce un communiqué de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) publié aujourd'hui à Genève.

A l'exception de quelques cas parmi les oiseaux sauvages en Chine, en Pologne et au Royaume-Uni, la plupart des foyers apparaissent dans les élevages de volailles, notamment de poulets, de dindes, d'oies et de canards.

"De manière générale, beaucoup de progrès ont été réalisés pour garder le virus de l'influenza aviaire sous contrôle. Nous sommes aujourd'hui mieux préparés pour faire face à la maladie que nous l'étions il y a trois ans", a déclaré Joseph Domenech, vétérinaire en chef à la FAO.

"Cependant, la crise de l'influenza aviaire H5N1 est loin d'être terminée et elle demeure particulièrement inquiétante en Indonésie, au Bangladesh et en Égypte, où le virus s'est enraciné malgré de gros efforts de lutte", a-t-il souligné.

Les pays doivent continuer à observer de près l'évolution de la situation. "Le virus n'est pas devenu plus contagieux pour l'homme, mais il reste présent dans certaines parties de l'Asie, de l'Afrique et probablement de l'Europe. Il pourrait toujours déclencher une pandémie", prévient Joseph Domenech.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.