Kenya: inquiétude devant l&#39augmentation de la violence sexuelle

22 janvier 2008

Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) a tiré aujourd&#39hui la sonnette d&#39alarme devant les attaques sexuelles dont sont victimes de plus en plus de femmes et de filles au Kenya, en proie à un conflit civil depuis le mois de décembre.

Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) a tiré aujourd'hui la sonnette d'alarme devant les attaques sexuelles dont sont victimes de plus en plus de femmes et de filles au Kenya, en proie à un conflit civil depuis le mois de décembre.

« Des rapports en provenance de Nairobi indiquent que certains hôpitaux ont vu doubler le nombre de cas de viol dans les jours qui ont suivi les violences après les résultats des élections présidentielles, qui ont eu lieu les 27 décembre 2007 », informe un communiqué publié aujourd'hui à New York.

Les violences sexuelles contre les femmes sont toujours une des conséquences de la guerre, et « il est temps que la communauté internationale reconnaisse ce problème pour ce qu'il est : un affront aux droits fondamentaux et à la dignité humaine », a déclaré l'Administrateur du PNUD Kermal Dervis.

Lors des conflits des dernières décennies – Darfour, République démocratique du Congo, Kosovo, Libéria – les femmes ont systématiquement été attaquées, déplore le PNUD, qui estime qu'un demi-million de femmes ont été violées pendant le génocide au Rwanda en 1994, et quelque 60.000 en Croatie et Bosnie-Herzégovine.

L'agence s'efforce de mettre à disposition des femmes la meilleure protection possible ainsi qu'une série de soutiens. Un Programme en huit points pour les femmes et les filles cherche aussi à leur donner plus de pouvoir et d'autonomie, et à eur donner la parole. « Nous devons nous assurer que les femmes sont entièrement engagées dans le processus de récupération », a souligné Kathleen Cravero, la directrice du Bureau de la prévention des crises et du relèvement.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.