Kenya : l&#39aide humanitaire se déploie sur fond d&#39attaques ethniques

21 janvier 2008

Alors que la violence ne donne aucun signe d&#39affaiblissement au Kenya, l&#39équipe de pays des Nations Unies fait état d&#39attaques ethniques continues et de besoins humanitaires croissants pour les personnes déplacées par le conflit qui a éclaté après les résultats des élections présidentielles, il y a trois semaines.

« Au cours du week-end, 10 personnes ont été tailladées à mort lors de violences ethniques à Kericho, Nakuru, Nairobi et Mombasa et des dizaines de maisons ont été mises à feu. Le pire incident a eu lieu à Kipkelion (Kericho) où 6 personnes ont été tuées et 50 maisons brûlées dans la nuit du samedi 19 janvier », indique un communiqué de l'équipe de pays publié aujourd'hui.

Alors que Nakuru accueille tous les jours au moins 1.000 nouvelles personnes fuyant la crise dans le nord de la vallée du Rift, le personnel humanitaire a de plus en plus de difficulté à assurer le logement et le stockage des denrées alimentaires en raison des récentes pluies.

Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) a entamé la distribution de kits familiaux, de trousses hygiéniques et de matériel sanitaire, notamment 100 tonnes en provenance de ses stocks entreposés à Dubaï.

La Croix-Rouge kenyane, qui estime qu'environ 116.000 personnes sont déplacées dans la région du nord du Rift, prépare avec le Programme alimentaire mondial (PAM) une distribution de rations pour un mois. Dans la région de Nakuru, le PAM a aussi envoyé un premier chargement qui doit arriver aujourd'hui à Mombasa. Par ailleurs, 8 camions transportant 188 tonnes de denrées doivent rejoindre les zones d'Eldoret et de Kisumu.

A Nairobi, une troisième distribution alimentaire devrait parvenir à 12.000 foyers, soit environ 72.000 personnes habitant les bidonvilles, d'ici la fin de la semaine.

Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) se préoccupe pour sa part de l'éducation, car beaucoup d'enseignants n'ont pas rejoint leur poste, des écoles ont été pillées ou brûlées, et de nombreuses familles ont du quitter leurs maisons. L'agence envoie des tentes et des kits pour permettre aux écoles provisoires d'accueillir les enfants déplacés.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.