L&#39ONU lance un appel humanitaire pour le Kenya de 41,8 millions de dollars

16 janvier 2008

Les Nations Unies ont lancé aujourd&#39hui un appel à contributions d&#39un montant de 41,8 millions de dollars afin d&#39apporter une aide humanitaire à quelque 500.000 personnes au Kenya.

Le Plan d'assistance pour 2008, lancé aujourd'hui au Siège de l'ONU par John Holmes, Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et Coordonnateur des secours d'urgence, couvre quelque 64 projets d'assistance menés par 22 partenaires, agences des Nations Unies et organisations non-gouvernementales (ONG).

John Holmes a précisé que 10 millions de dollars iraient à l'assistance alimentaire, 6,5 millions à l'habitat, 6,5 millions au relèvement, qui comprend notamment des équipements agricoles pour la reprise des moyens de subsistance ou l'aide à trouver une activité lucrative.

Par ailleurs, 3,6 millions de dollars seront alloués à la 'protection' des populations.

« Ce n'est pas de la protection physique qu'il s'agit, mais du traitement de ceux qui ont été traumatisés, notamment des enfants, de l'enregistrement des déplacés, du traitement des victimes de violences sexuelles et des conseils juridiques pour ceux qui ont été attaqués, ainsi que concernant les droits de propriété », a dit John Holmes.

Le plan couvre aussi la santé, dont les vaccinations, et l'assainissement. Trois millions de dollars supplémentaires iront à la gestion des camps de réfugiés, notamment celui d'Eldoret. Enfin, le plan vise la nutrition et l'éducation.

John Holmes a plaidé pour que l'assistance humanitaire reste détachée de la conditionnalité qui est envisagée par certains donateurs pour l'aide au développement.

L'appel pourrait être révisé si les conditions sur le terrain changent, indique un communiqué du Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) publié aujourd'hui à New York.

De nombreuses régions du Kenya ont plongé dans le chaos et la violence à la suite de l'annonce des résultats de l'élection présidentielle du 27 décembre. Près de 600 personnes ont été tuées et 255.000 déplacées, tandis que 6.100 ont fui vers l'Ouganda.

Selon la Croix-Rouge kenyane, le nombre de personnes le nombre de personnes affectées pourrait s'élever à près de 500.000, en particulier dans trois provinces de l'Ouest du pays, la vallée du Rift, la région de Nyanza et la région de l'Ouest, ainsi que les bidonvilles de la capitale Nairobi, rapporte le communiqué.

Par ailleurs, les principaux centres économiques souffrent d'une quasi paralysie, comme le port de Mombasa.

Jusqu'à présent, le Programme alimentaire mondial (PAM) a acheminé une aide à 227.800 personnes et le HCR a distribué des kits familiaux (dépêche du 15.01.2008).

Le Fonds central d'intervention d'urgence (CERF) a déjà alloué 7 millions de dollars à l'assistance d'urgence, de sorte que les fonds nécessaires s'élèvent à 34,8 millions de dollars pour le Kenya.

Depuis sa création en mars 2006, le CERF a alloué 619,1 millions de dollars à quelque 751 projets, dans 60 pays.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.