Kenya : l&#39assistance des Nations Unies continue d&#39être acheminée vers la vallée du Rift

8 janvier 2008

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) signale aujourd&#39hui que l&#39assistance continue d&#39arriver aux populations vulnérables du nord de la vallée du Rift au Kenya, déplacées et harcelées lors des violences post-électorales.

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) signale aujourd'hui que l'assistance continue d'arriver aux populations vulnérables du nord de la vallée du Rift au Kenya, déplacées et harcelées lors des violences post-électorales.

« Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) a envoyé aujourd'hui 24 tonnes de couvertures et de savon d'un de ses hangards dans un camp du nord-est du Kenya vers Nairobi, à destination des populations déplacées », a rapporté la porte-parole du Secrétaire général, Michèle Montas, lors de son point de presse quotidien, au siège de l'ONU, à New York.

Parallèlement, le personnel du HCR à Nairobi prépare des kits familiaux, contenant des bâches, des couvertures, des mats, des moustiquaires et du savon, qui devraient être distribués cette semaine.

Le HCR a aussi fourni des tentes au Kenyans qui ont fui vers l'Ouganda.

Par ailleurs, l'Agence des Nations Unies pour les établissements humains ( ONU-Habitat ) dresse un état des destructions et envisage des mécanismes de relocation à long terme des populations.

D'autre part, le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA) prévient d'un accroissement du risque de transmission du VIH/sida en raison des déplacements et de la forte mobilité.

L'agence accroît ses activités de prévention et d'information.

Enfin, le Programme alimentaire mondial (PAM) a envoyé pour l'instant à Eldoret, dans l'Ouest du pays, assez de nourriture pour nourrir 38.000 personnes pendant deux semaines.

De la nourriture a aussi été stockée à Nairobi, la capitale, pour nourrir les populations dans le besoin dans les bidonvilles qui l'entourent.

Enfin, des fournitures alimentaires ont aussi été envoyées à Kisumu pour aider quelque 3.000 Kenyans déplacés.

Les récentes violences, survenues depuis l'annonce des résultats du scrutin présidentiel qui a donné le président sortant Kibaki vainqueur, ont fait selon la presse près de 600 morts et déplacé quelque 100.000 personnes lors d'attaques interethniques et entre partisans des deux leaders. Les partisans de l'opposant Raila Odinga estiment que l'élection a été truquée et demandent un nouveau scrutin.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.