Soudan/Tchad : le Conseil de sécurité appelle à la retenue

7 janvier 2008

Après avoir écouté un exposé sur les préparatifs de la prochaine Mission des Nations Unies (MINURCAT) et de la Force de l&#39Union européenne (EUFOR Tchad/RCA) au Tchad et en République centrafricaine, les membres du Conseil de sécurité ont exprimé aujourd&#39hui leur « grave préoccupation » au sujet des récentes tensions entre le Tchad et le Soudan et ont appelé les deux pays à la retenue.

Les membres du Conseil « ont accueilli avec satisfaction les progrès du déploiement de la MINURCAT, et ont encouragé les contributeurs à fournir à la MINURCAT et à l'EUFOR le personnel et les ressources nécessaires à l'accomplissement de leurs mandats », a déclaré aujourd'hui devant la presse l'actuel président du Conseil de sécurité, Giadalla A. Ettalhi, de la Libye.

A la suite des récentes tensions entre le Soudan et le Tchad, provoquées par les activités de groupes armés illégaux à l'ouest du Darfour et à l'est du Tchad, les membres ont par ailleurs appelé ces deux pays « à la retenue, au dialogue et à la coopération ».

Ils ont enfin « appelé toutes les parties au Soudan et au Tchad à tenir leurs engagements, contenus en particulier dans l'Accord de Tripoli du 8 février 2006, l'Accord de Riyad du 3 mai 2007 et l'Accord de Syrte du 25 octobre 2007 ».

Le déploiement de la mission à l'est du Tchad et au nord-est de la République centrafricaine a été autorisé par la résolution 1778 (2007) pour contribuer à la protection des populations civiles vulnérables et faciliter la fourniture de l'assistance humanitaire.

Le 24 décembre dernier, le Secrétaire général de l'ONU avait lancé un appel aux États Membres pour qu'ils soutiennent financièrement la MINURCAT (dépêche du 24.12.2007).

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.