Afghanistan: Tom Koenigs fait ses adieux à la MANUA

31 décembre 2007

Le Représentant spécial du Secrétaire général pour l&#39Afghanistan depuis deux ans, Tom Koenigs a présenté hier sa dernière conférence de presse à Kaboul alors qu&#39il quitte la Mission dans le pays.

« Je quitte l'Afghanistan rempli d'espoir et de préoccupation », a déclaré Tom Koenigs, Représentant spécial et chef de la Mission d'assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA).

« J'ai de l'espoir parce que l'Afghanistan continue de progresser dans une direction positive, d'un pays décimé par des décennies de conflit vers une démocratie islamique progressiste qui s'efforce d'améliorer la vie de sa population. Et cet espoir est partagé par le peuple afghan », a-t-il fait observer.

« Des millions d'enfants sont retournés à l'école, des services de santé de base sont disponibles à 80% de la population. L'économie connaît une croissance à deux chiffres. Le peuple afghan a maintenant une voix démocratique et peut élire son président, son gouvernement et son assemblée nationale et dispose de médias libres émergents ».

« Les femmes jouent un rôle de plus en plus important, notamment grâce aux milliers de femmes, dont des veuves, qui peuvent soutenir leurs familles grâce à des projets financés par le microcrédit.

« L'armée nationale devient plus forte chaque jour ». « En définitive, ce sont les forces armées afghanes qui doivent conduire les efforts de protection de la population », a dit le Représentant spécial.

Parallèlement, les troupes internationales ont été doublées et cette année près de 2 milliards de dollars supplémentaires ont été promis pour équiper les forces armées afghanes.

Tom Koenigs a insisté sur l'ouverture de huit nouveaux bureaux dans le pays afin de rapprocher la MANUA des populations.

Il a aussi insisté sur la défense des droits de l'homme et la reconnaissance des erreurs et des abus commis par le passé.

Il a enfin salué la tenue de jirgas (conférences) pour la paix entre chefs de tribus, ralliés contre les violences notamment à la frontière entre l'Afghanistan et le Pakistan.

Interrogé sur l'épisode qui a vu l'expulsion la semaine dernière de deux diplomates des Nations Unies par le gouvernement afghan, Tom Koenigs a indiqué qu'il s'agissait d'un malentendu.

« Nous n'avons pas d'argent pour payer qui que ce soit et nous ne menons pas d'opérations de renseignement », a-t-il précisé.

Le Représentant spécial s'est dit aussi préoccupé par le maintien en détention d'un consultant travaillant pour la Mission.

« Même le gouverneur Wafa, principal acteur de ce drame, a souligné que la MANUA n'était pas impliquée », a-t-il souligné.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.