Benazir Bhutto assassinée : Ban Ki-moon &#39choqué et indigné&#39

27 décembre 2007

Le Secrétaire général de l&#39ONU, Ban Ki-moon, s&#39est déclaré aujourd&#39hui « choqué et indigné » par l&#39assassinat de Benazir Bhutto, leader du Parti du peuple et ancien Premier ministre du Pakistan. Benazir Bhutto a été tuée par balles lors d&#39un attentat aujourd&#39hui près d&#39Islamabad.

« Il s'agit d'un assaut contre la stabilité du Pakistan et contre le processus démocratique dans ce pays », affirme le Secrétaire général dans un message transmis par sa porte-parole.

« Je condamne ce crime abominable et j'appelle à ce que ses auteurs soient traduits en justice dès que possible », déclare le Secrétaire général.

Il appelle « au calme et à la retenue en cette heure difficile ». Il « exhorte tous les Pakistanais à travailler ensemble en faveur de la paix et de l'unité nationale ».

Ban Ki-moon a par ailleurs transmis ses condoléances à la famille de Benazir Bhutto, ses collègues et au peuple du Pakistan.

A New York, le Conseil de sécurité a décidé de se réunir aujourd’hui pour des consultations urgentes qui devraient déboucher sur l’adoption d’une déclaration présidentielle.

Selon les informations parues dans la presse, l'ex-Premier ministre a été tuée par un tireur qui a ensuite déclenché une bombe dont l'explosion a fait au moins 16 morts, lors d'une meeting politique à Rawalpindi, ville proche de la capitale Islamabad. Benazir Bhutto faisait campagne pour les prochaines élections législatives afin de devenir à nouveau Premier ministre.

Le jour même de son retour d'exil au Pakistan, Benazir Bhutto avait fait l'objet d'un attentat à Karachi, qui avait fait plus d'une centaine de morts, le 18 octobre dernier.

Le Premier ministre pakistanais Pervez Musharraf avait alors instauré l'état d'urgence, levé le 15 décembre.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.