L&#39Afrique australe se prépare collectivement aux catastrophes naturelles de 2008

18 décembre 2007

Alors qu&#39en 2007, plus d&#39un million de personnes ont perdu leurs moyens de subsistance en raison des pluies diluviennes et des cyclones qui ont frappé l&#39Afrique australe, huit pays de la région et de l&#39Océan indien ont convenu de travailler plus étroitement afin d&#39améliorer leur préparation et leur capacité de réponse aux diverses catastrophes naturelles.

« Cette année, de nombreux gouvernements de la région ont pris des mesures dans leur propre pays afin d'être mieux préparés pour l'actuelle saison des pluies et des cyclones, en particulier en élaborant des plans d'urgence pour les désastres », a expliqué Kelly David, la responsable du Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) pour l'Afrique australe, dans un communiqué publié aujourd'hui à Johannesburg.

C'est dans cette ville sud-africaine qu'OCHA a organisé un atelier de préparation et de réponse aux catastrophes naturelles du 5 au 7 décembre dernier, où les gouvernements et intervenants de plusieurs pays ont accepté de renforcer la coopération régionale.

Parmi ces pays se trouvaient l'Afrique du Sud, les Comores, Madagascar, le Malawi, le Mozambique, la Namibie, la Zambie et le Zimbabwe.

Dans une déclaration d'intention, les responsables des réponses d'urgence ont donc convenu non seulement de partager l'information et les capacités relatives aux catastrophes naturelles, mais aussi de créer des équipes régionales de réponse rapide et de développer des protocoles pour permettre la libre circulation du personnel et des matériaux d'urgence dans la région.

L'Afrique du Sud et Madagascar ont même signé un accord de collaboration pour l'échange d'équipement et de ressources humaines et techniques, en préparation aux inondations et cyclones pour l'année 2008.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.