Golfe d&#39Aden : plus de 1.400 personnes disparues pendant la traversée en 2007

18 décembre 2007

Plusieurs dizaines de personnes supplémentaires sont mortes ou disparues dans le Golfe d&#39Aden le week-end dernier, a annoncé le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, alors que la situation en Somalie pousse davantage la population à prendre des risques importants pour rejoindre le Yémen.

Plusieurs dizaines de personnes supplémentaires sont mortes ou disparues dans le Golfe d'Aden le week-end dernier, a annoncé le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) alors que la situation en Somalie pousse davantage la population à prendre des risques importants pour rejoindre le Yémen.

« Plus de 1.400 personnes sont mortes dans le golfe d'Aden, alors que plus de 28.300 personnes ont réussi à atteindre les côtes à bord de plus de 300 bateaux », a déclaré aujourd'hui la porte-parole Astrid van Genderen Stort, selon un communiqué publié à Genève.

Samedi dernier, au moins 58 personnes se sont noyées, alors que 37 personnes ont été portées disparues. Le bateau sur lequel elles avaient embarqué a chaviré au large des côtes du Yémen. Dimanche, c'est un autre bateau transportant 270 personnes qui aurait heurté un rocher en face d'une plage yéménite et se serait brisé. Seulement 173 personnes ont pu atteindre la côte.

L'année dernière, le HCR a accru progressivement ses opérations au Yémen pour un budget de sept millions de dollars. L'agence prévoit aussi d'étendre sa présence le long des 300 kilomètres de côte isolée avec l'ouverture de deux bureaux de terrain supplémentaires en 2008.

Du côté somalien, le HCR et d'autres partenaires ont mis en place des projets d'information pour alerter les personnes sur les dangers de la traversée. Mais l'agence déplore que beaucoup de ceux qui fuient disent que les conditions dans leur pays natal sont « si mauvaises qu'ils n'ont rien à perdre et qu'ils sont prêts à courir le risque ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.