Autorité palestinienne : &#39Chacun doit jouer le jeu&#39, affirme Ban Ki-moon à la réunion de Paris

17 décembre 2007

A l&#39occasion de la conférence des donateurs en soutien à l&#39Autorité palestinienne réunie aujourd&#39hui à Paris, Ban Ki-moon a appelé à soutenir le plan élaboré par le gouvernement de l&#39Autorité palestinienne pour les trois prochaines années, et à combler le fossé entre les efforts diplomatiques et la situation sur le terrain.

« J'engage à nouveau les donateurs à investir dès maintenant, à se montrer généreux et à apporter un appui financier soutenu au cours des 36 mois à venir », a déclaré le Secrétaire général à la conférence des donateurs pour l'Autorité palestinienne, réunis aujourd'hui à Paris avec le Quartet pour le Moyen-Orient.

« Chacun doit jouer le jeu pour que la partie soit gagnante », a-t-il ajouté.

Ban Ki-moon a souligné la nécessité de construire des bases solides pour que l'Autorité palestinienne puisse reconstruire, réformer et fonctionner à moyen terme.

Reconnaissant la qualité du plan soumis par l'Autorité pour les trois prochaines années, il a demandé que le document devienne un « véritable pacte » entre l'Autorité palestinienne, les donateurs et Israël. Le document a été approuvé par les institutions financières internationales, a-t-il souligné.

Le Secrétaire général a aussi rappelé sa préoccupation pour les 1,4 million de personnes qui vivent à Gaza dans des conditions très difficiles.

S'il a demandé à Israël d'assouplir le bouclage actuel des Territoires palestiniens, il a aussi demandé à l'Autorité palestinienne de continuer à renforcer la sécurité, en étroite collaboration avec Israël.

L'ONU, de son côté, continue de fournir des services de bases et les services sociaux grâce aux agences spécialisées présentes dans le pays – plus d'une vingtaine- et à l'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA). En 2007, quelque 80% des habitants de Gaza reçoivent une assistance alimentaire directe, a-t-il déclaré.

Cependant, l'aide humanitaire ne va pas régler le problème de Gaza, a lancé Ban Ki-moon, avant de recommander à avancer sur cette question avec « sagesse, pragmatisme et créativité ».

Quant à Robert Serry, le Coordonnateur spécial pour le processus de paix au Moyen-Orient, Représentant personnel de Ban Ki-moon auprès de l'Organisation de libération de la Palestine et de l'Autorité palestinienne et Envoyé auprès du Quatuor, il assumera ses fonctions à Jérusalem à plein temps en janvier (dépêche du 29.11.2007).

Le Quatuor, fort du poids et de la légitimité combinés des principaux acteurs, a une « lourde responsabilité » avec la Feuille de route que le Conseil a approuvé dans sa résolution 1515, a conclu le Secrétaire général, rappelant qu'il avait « la ferme intention de faire en sorte qu'il s'acquitte de cette responsabilité ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.