Ouganda : l&#39ONU renforce ses activités en faveur du processus de paix

12 décembre 2007

L&#39Envoyé spécial du Secrétaire général pour l&#39Ouganda, l&#39ancien président du Mozambique Joaquim Chissano, s&#39est rendu aujourd&#39hui dans la capitale Kampala afin d&#39entamer une série de consultations destinées à faire avancer le processus de paix dans le nord du pays.

« Joaquim Chissano doit rencontrer les chefs d'État à Kampala, Kinshasa et Kigali avant de rejoindre Juba pour des consultations avec l'équipe de médiation du gouvernement du Sud-Soudan », a annoncé la porte-parole adjointe du Secrétaire général lors du point de presse aujourd'hui à New York.

En effet, les bons offices de l'Envoyé spécial bénéficient de la médiation du gouvernement du Sud-Soudan et du soutien politique des ambassadeurs de cinq pays africains : l'Afrique du Sud, le Kenya, le Mozambique, la République démocratique du Congo et la Tanzanie.

Joaquim Chissano participera ensuite à des rencontres avec les dirigeants de l'Armée de résistance du Seigneur (LRA) et des représentants de la société civile ougandaise, a ajouté la porte-parole.

Le mois dernier, le Secrétaire général s'était félicité de la rencontre officielle entre la LRA et le gouvernement (dépêche du 02.11.2007).

Il a récemment demandé au Conseil de sécurité de prolonger les bons offices de Joaquim Chissano dans le pays jusqu'au 31 décembre 2008 et de convertir l'actuel bureau de liaison temporaire en mission politique spéciale de l'Envoyé spécial pour les zones touchées par les opérations de la LRA.

Le processus de paix entre dans une phase critique, car l'application de plusieurs points de l'Accord sur la cessation des hostilités, qui est entré en vigueur en août 2006, doit être examinée dans le courant de l'année 2008.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.