Golan : la FNUOD rapporte une situation restée &#39calme&#39

4 décembre 2007

La situation à la frontière entre la Syrie et Israël dans le Golan est « restée généralement calme », rapporte le dernier rapport de la mission des Nations Unies chargée de ce secteur depuis 1974.

La Force des Nations Unies chargée d´observer le dégagement (FNUOD) a été établie par la résolution 350 (1974) du Conseil de sécurité en date du 31 mai 1974 pour surveiller le respect du cessez-le-feu entre Israël et la Syrie, le dégagement des forces israéliennes et syriennes, et les zones de séparation et de limitation des armements, conformément à l´Accord sur le dégagement.

La FNUOD signale que tant les forces israéliennes que les forces syriennes ont continué de construire et de rénover leurs positions défensives. La Force a signalé également « un accroissement significatif des activité d'entraînement des forces israéliennes ».

Depuis sa création, le mandat de la Force a été renouvelé tous les six mois.

Le 6 octobre 1973, la guerre éclata au Moyen-Orient entre les forces égyptiennes et syriennes dans la région du canal de Suez et du Sinaï, et entre les forces israéliennes et syriennes sur les hauteurs du Golan. Le 24 octobre, alors que les combats entre Egypte et Israël avaient atteint un stade critique, le Conseil de sécurité décida de mettre en place une deuxième Force d'Urgence des Nations Unies (FUNU II).

La Force fut immédiatement placée entre les armées israélienne et égyptienne dans la zone du canal de Suez, et son arrivée stabilisa la situation de manière efficace.

La tension resta élevée dans le secteur israélo-syrien et, à partir de mars 1974, la situation devint de plus en plus instable.

Dans ce contexte, les Etats-Unis prirent une initiative diplomatique qui aboutit à la conclusion, entre les forces israéliennes et syriennes, d'un Accord sur le dégagement (S/11302/Add.1, annexes I et II). L'Accord établissait une zone tampon et des zones égales de délimitation des forces et des armements de part et d'autre de celle-ci, et demandait l'établissement d'une force d'observation des Nations Unies afin de surveiller sa mise en place.

L'Accord fut signé le 31 mai 1974, et le même jour, le Conseil de sécurité adopta la résolution 350 (1974) portant création de la Force des Nations Unies chargée d´observer le dégagement (FNUOD).

La Force a continué à exercer ses fonctions avec efficacité. La situation dans le secteur israélo-syrien est restée calme. Les deux parties coopèrent pleinement avec la mission et, depuis plusieurs d´années, aucun incident grave ne s'y est produit, rappelle le site de la FNUOD.

Afin de mener à bien son mandat, la FNUOD surveille la zone de séparation qui s´étend sur environ 80 kilomètres et varie en largeur entre environ 10 km au centre et moins d´1 km à l´extrémité sud. Le terrain est montagneux et dominé par le Mont Hermon. La plus haute position des Nations Unies se situe à une altitude de 2.800 mètres.

La zone de séparation est habitée et le gouvernement syrien, dans l´exercice de ses responsabilités administratives, y a installé des forces de police. Aucune force militaire autre que celle de la FNUOD n´est autorisée à l´intérieur de la zone.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.