Solidarité avec le peuple palestinien : Ban Ki-moon appelle à la réunification de Gaza et de la Cisjordanie

29 novembre 2007

Dans un message adressé à l&#39occasion de la commémoration de la Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien, le Secrétaire général de l&#39ONU, Ban Ki-moon, a encouragé les Palestiniens et les Israéliens dans leurs négociations à l&#39issue de la conférence d&#39Annapolis, qui devra être accompagné de la reprise du pouvoir à Gaza par l&#39Autorité palestinienne.

« La vision d'une fin à l'occupation, d'une fin au conflit, et de deux États vivant côte à côte en paix est une vision de justice, de sécurité et de paix. C'est une vision réalisable, mais qui implique la participation de toutes les parties », a affirmé le Secrétaire général.

Ban Ki-moon a noté que la Journée internationale survenait deux jours à peine après la réunion d'Annapolis, au cours de laquelle le Premier ministre israélien Olmert et le président de l'Autorité palestinienne Abbas ont accepté, sous les auspices du président américain George Bush et des représentants de la communauté internationale, de lancer des négociations sur toutes les questions fondamentales sans exception, afin de conclure un traité de paix global, avant la fin de 2008 (dépêche du 27.11.2007).

« C'est un effort que l'ONU juge prioritaire, car le peuple palestinien, privé de ses droits inaliénables, devrait pouvoir aspirer à un État indépendant et viable, en paix avec ses voisins. Par ailleurs, les Israéliens, victimes d'attentats et d'attaques, ont le droit d'attendre qu'un État palestinien formé à ses côtés devienne un véritable partenaire et non pas une source de terrorisme », a souligné le Secrétaire général.

Il a également lancé un appel à la communauté internationale pour contribuer, sur les plans politique et financier, à la prochaine réunion d'appel de fonds qui se tiendra en décembre à Paris, en affirmant que cet engagement serait essentiel pour encourager les deux parties à aller de l'avant.

Soulignant que la réunification de Gaza et de la Cisjordanie sous la direction de l'Autorité palestinienne était une condition indispensable pour la conclusion d'un accord de paix durable, Ban Ki-moon a réaffirmé la détermination des Nations Unies à contribuer aux nouveaux efforts de paix. « Il n'y a pas beaucoup de priorités plus importantes que la fin du conflit israélo-palestinien », a-t-il conclu.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.