Burundi : le Conseil de sécurité presse le Palipehutu-FNL de rejoindre le processus de paix

28 novembre 2007

Après avoir entendu aujourd&#39hui le compte-rendu du facilitateur du processus de paix au Burundi, Charles Nqakula, ministre de la Sécurité et de la Sûreté de l&#39Afrique du sud, les membres du Conseil de sécurité ont pressé le groupe Palipehutu-FNL de rejoindre le Mécanisme Conjoint de Vérification et de Suivi (MCVS) sans délai ni conditions préalables.

Ils ont également « appelé les deux parties à éviter toute action susceptible de provoquer la reprise des hostilités », indique la déclaration prononcée devant la presse à l'issue de la séance du Conseil par son président pour le mois de novembre, Marty Natalegawa, de l'Indonésie.

Les membres du Conseil de sécurité ont exprimé leur soutien au travail du facilitateur, ils exhortent le Palipehutu-FNL à rejoindre le Mécanisme Conjoint de Vérification et de Suivi (MCVS) « sans délai ni conditions préalables » et appellent chaque partie à s'abstenir de toute action pouvant mener à la reprise des hostilités.

Les membres du Conseil ont salué le travail du facilitateur, l'Initiative Régionale pour la Paix au Burundi, l'Union africaine et le Bureau des Nations Unies au Burundi (BINUB). Ils ont aussi apprécié le rôle joué par la Commission de consolidation de la paix de l'ONU afin d'aider le pays à atteindre une paix durable et la stabilité.

Les membres du Conseil ont par ailleurs salué les efforts du gouvernement en vue de promouvoir le dialogue, la réconciliation nationale et l'harmonie sociale dans le pays, a déclaré Marty Natalegawa, et ils ont également appelé les responsables politiques à maintenir l'esprit consensuel et inclusif qui leur a permis de réaliser une transition réussie dans leur pays.

Au mois de juillet dernier, le groupe Palipehutu-FNL s'était retiré du Mécanisme Conjoint de Vérification et de Suivi (MCVS) de la mise en oeuvre de l'Accord Global de Cessez-le-feu signé par le gouvernement du Burundi et le FNL en Septembre 2006 (dépêche du 27.07.2007).

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.