Liban : le Secrétaire général appelle au calme après un nouvel échec de l'élection présidentielle

23 novembre 2007

Le Secrétaire général a pris note du cinquième report de l&#39élection présidentielle libanaise, au-delà du terme de l&#39actuel président, se déclarant « très préoccupé » par la fragilité du pays.

Ban Ki-moon se déclare « très préoccupé par la fragilité de la situation au Liban et suit de très près les événements », indique un message transmis aujourd'hui par sa porte-parole.

Le Secrétaire général regrette ces événements et « exhorte toutes les parties à préserver le calme ainsi qu'à intensifier les efforts pour parvenir à un compromis dès que possible ».

Le message souligne que le Secrétaire général comme son Coordonnateur spécial pour le Liban, Geir O. Pedersen, sont en contact étroit avec les principaux acteurs au Liban, dans la région et ailleurs.

Ban Ki-moon appelle toutes les parties à « se montrer à la hauteur de leurs responsabilités et à agir au sein du cadre constitutionnel, ainsi que de façon démocratique et pacifique ».

Selon les informations parues dans la presse, le président sortant Emile Lahoud, pro-libanais et soutenu par le Hezbollah, dont le mandat expirait aujourd'hui à minuit, a confié la sécurité du pays à l'armée. De son côté, le Premier ministre Fouad Siniora, estime que la constitution prévoit que ces pouvoirs transitoires devraient lui revenir.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.