Violence contre les femmes : Ban Ki-moon lance une campagne à l&#39horizon 2015

23 novembre 2007

Alors que sera célébrée dimanche la Journée internationale des Nations Unies pour l&#39élimination de la violence contre les femmes, le Secrétaire général a déclaré qu&#39il lançait une campagne à l&#39échelle du système de l&#39ONU, jusqu&#39en 2015.

« Cette campagne s'articulera autour de trois grands axes : la sensibilisation au niveau mondial, l'impulsion exemplaire de l'ONU, et les partenariats renforcés aux niveaux national et régional pour appuyer, notamment, l'action des États, de la société civile et du secteur privé », a déclaré Ban Ki-moon dans un message publié à l'occasion de la Journée mondiale, le 25 novembre prochain.

Les Nations Unies ont déjà renforcé leurs activités à tous les niveaux afin d'éviter cette forme de violence, indique le Secrétaire général, que ce soit grâce à de nouvelles initiatives de la part des Commission régionales ou par une meilleure coordination et programmation dans les pays.

Mais j'ai également proposé que l'Assemblée générale consacre chaque année un point de son programme à étudier la question de la violence contre les femmes, et j'ai demandé au Conseil de sécurité l'établissement d'un mécanisme de surveillance dans le cadre de la résolution 1325 sur les femmes, la paix et la sécurité, a détaillé Ban Ki-moon, avant de rappeler son intention de fondre les différentes structures onusiennes de promotion de la femme dans une seule entité dynamique.

« Tout acte de violence contre les femmes est une atteinte aux droits fondamentaux ; il constitue donc toujours un délit et est toujours intolérable», a insisté le Secrétaire général.

Par ailleurs, la commémoration de la Journée internationale pour l'élimination de la violence contre les femmes donnera lieu à de nombreuses manifestations dans le monde.

En Sierra Leone, la Mission des Nations Unies (MINUSIL) et ses partenaires soutiennent le lancement de `16 journées d'activisme´, une campagne globale contre la violence sexiste. Cette initiative, qui inclut des ateliers, des programmes de radios, un dîner de gala pour recueillir des fonds et une marche de solidarité, débutera le 25 novembre, et terminera symboliquement le 10 décembre, Journée mondiale pour les droits de l'homme, indique un communiqué publié à Freetown.

Cette année, la Sierra Leone a transmis son premier rapport sur la Convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes (CEDAW selon son acronyme anglais), qui a été examiné par le Comité du CEDAW au mois de mai dernier. Le pays avait ratifié la convention en 1988.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.