Libéria : l&#39ONU soutient la campagne nationale contre la criminalité

20 novembre 2007

La Mission des Nations Unies au Libéria (MINUL) a lancé avec le gouvernement du Libéria une campagne nationale destinée à faire diminuer la criminalité dans le pays.

« La police ne peut pas faire ce travail sans l'aide et le soutien de tous », a déclaré Henrietta Mensa-Bonsu, l'Envoyée de l'ONU en charge de l'état de droit dans le pays, selon un communiqué publié aujourd'hui à Monrovia.

« Vous pouvez empêcher le crime en vous protégeant, vous et vos biens, et en rapportant toute activité suspecte dans votre communauté », a-t-elle ajouté.

La campagne de l'ONU et du gouvernement, intitulée `Dites non au crime. Empêchez-le. Dénoncez-le´ espère en effet convaincre les citoyens de participer à la protection de leur propre sécurité et de celle de leur communauté.

Le ministre de la Justice a également assuré qu'il allait améliorer la communication entre la police et les communautés, afin que ces dernières puissent dénoncer rapidement et en toute sécurité les activités criminelles.

Par ailleurs, l'ONU a annoncé qu'elle avait déployé des personnels de sécurité supplémentaires, dont des soldats et des policiers, afin de prêter renfort à la Police nationale libérienne dans la plantation de caoutchouc de la Compagnie agricole libérienne situé près de Buchanan, dans le comté de Grand Bassa, après que de violents troubles aient causé la mort du directeur de la plantation samedi dernier.

L'ONU appuie la police nationale dans l'enquête relative à l'incident, indique un communiqué de la MINUL publié aujourd'hui, tandis qu'Alan Doss, le Représentant du Secrétaire général de l'ONU dans le pays, a appelé à la prudence et à la retenue.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.