Ban Ki-moon : les dirigeants libanais doivent penser à l&#39avenir de leur pays

16 novembre 2007

Au terme de sa visite au Liban, le Secrétaire général de l&#39ONU a confirmé la présence continue de la Force intérimaire des Nations Unies (FINUL) et a appelé les dirigeants à penser avant tout à l&#39intérêt de leur pays.

Ban Ki-moon a rencontré ce matin le général Claudio Graziano, le Commandant de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL), a annoncé la porte-parole du Secrétaire général aujourd'hui lors du point de presse à New York.

La FINUL restera au Liban le temps nécessaire, a souligné le Secrétaire général, en affirmant que la communauté internationale soutenait pleinement la Mission et son mandat.

Ban Ki-moon a également rencontré le patriarche Nasrallah Butros Sfeir, dont il a salué les efforts pour trouver une solution à la crise intérieure libanaise.

Par ailleurs, il a pu discuter avec d'autres dirigeants, dont des représentants de la `Coalition du 14 mars´, Walid Joumblatt, Amine Gemayel, Suleiman Franjieh, Samir Geagea et Mohammed Fneish.

Je suis au Liban pour aider le processus politique, a-t-il rappelé à ses interlocuteurs.

Devant la presse, Ban Ki-moon a déclaré que le monde entier avait les yeux tournés vers le Liban, qui traverse une phase critique pour son avenir.

Il a aussi rappelé la nécessité que le Parlement se réunisse pour élire un nouveau président, et que les élections aient lieu dans les délais prévus et selon les dispositions prévues par la résolution 1559 du Conseil de sécurité, c'est-à-dire selon un processus électoral libre et régulier, conformément à des règles constitutionnelles libanaises élaborées en dehors de toute interférence ou influence étrangère.

Il est temps que les dirigeants libanais placent l'intérêt du pays avant le leur ou celui de leurs groupes, a appuyé le Secrétaire général.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.