Joachim Rücker : il faut clarifier l&#39avenir du Kosovo

15 novembre 2007

Le Représentant spécial du Secrétaire général pour le Kosovo, Joachim Rücker, a déclaré aujourd&#39hui devant l&#39Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), que l&#39avenir du Kosovo, quelle que soit l&#39issue du scrutin du 17 novembre, devra être défini avec clarté afin d&#39assurer la stabilité de la région.

« Un règlement négocié serait la meilleure solution, et la plus facile à mettre en oeuvre », a déclaré aujourd'hui Joachim Rücker au Conseil permanent de l'OSCE réuni à Vienne, selon un communiqué de la Mission d'administration intérimaire des Nations Unies au Kosovo (MINUK) publié à Pristina.

« Cependant, même dans le cas où un accord ne serait pas conclu, il faudra clarifier le futur du Kosovo, qui est crucial pour garantir la stabilité de la région », a-t-il affirmé.

Le Représentant spécial a par ailleurs informé que tout était en place pour les élections du 17 novembre, où des unités mobiles pourront se déplacer pour permettre le vote même dans les régions difficiles.

Il a également salué la contribution de la mission de l'OSCE au Kosovo dans le pays et a exprimé le souhait qu'elle reste présente sur le terrain pendant cette période cruciale.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.