Le HCR s&#39efforce de réunir les enfants tchadiens avec leurs familles

13 novembre 2007

À l&#39issue de la visite qu&#39il a rendue aux 103 enfants qui auraient fait l&#39objet d&#39une tentative d&#39enlèvement au Tchad, le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Craig Johnstone, a déclaré qu&#39il faudrait les réunir le plus rapidement possible avec leurs familles.

« Certes, les enfants sont très bien soignés, mais il est évident que leurs familles leur manquent et qu'il faut les leur rendre très rapidement avant qu'ils ne soient traumatisés davantage par les circonstances troublantes dans lesquelles cette tentative d'enlèvement vers la France aurait eu lieu », a-t-il déclaré après avoir visité l'orphelinat d'Abéché, dans l'est du Tchad, à la frontière avec le Soudan, où le groupe d'enfants est logé.

Un communiqué publié aujourd'hui par le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) précise que les enfants, âgés pour la plupart de trois à cinq ans, sont placés sous les soins conjoints d'Action sociale, une association tchadienne, d'une équipe de volontaires de la région, de la Croix rouge tchadienne et du HCR.

Tout en admettant qu'il fallait accorder une attention particulière aux opérations d'identification des véritables familles, Craig Johnstone a estimé qu'il fallait essayer d'accélérer ce processus. « Une fois les parents identifiés, il faudra leur rendre les enfants sans tarder », a-t-il dit, d'autant que certaines familles s'étaient rendues sur place et attendaient impatiemment de pouvoir les récupérer.

Le communiqué indique par ailleurs que Craig Johnstone a visité à cette occasion plusieurs camps de réfugiés du Darfour installés au Tchad.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.