Le Conseil de sécurité a condamné l&#39attentat de Baghlan en Afghanistan

9 novembre 2007

Les membres du Conseil de sécurité ont condamné hier dans les termes « les plus énergiques » l&#39attentat-suicide qui a coûté la vie à de nombreuses personnes à Baghlan, une ville du nord de l&#39Afghanistan, le 6 novembre dernier.

Aucun acte terroriste ne peut contrer la marche vers la paix, la démocratie et la reconstruction en Afghanistan, qui est appuyée par le peuple et le Gouvernement afghans et la communauté internationale , a déclaré Marty Natalegawa, le Président du Conseil pour le mois de novembre.

Tout en dénonçant cet « attentat odieux » qui a tué des innocents, y compris de enfants et des parlementaires, les représentants des 15 pays du Conseil ont exprimé leurs condoléances aux familles des victimes, ainsi qu'au peuple et au Gouvernement afghans.

Ils ont engagé les autorités afghanes à tout faire pour traduire en justice les auteurs et les organisateurs de cet attentat.

Les membres du Conseil ont également exprimé leur préoccupation à l'égard de la « menace croissante » que les Taliban, Al-Qaida, les groupes armés illégaux, les criminels et tous ceux qui se livrent au trafic de drogues, font peser sur la population afghane, mais aussi sur les forces nationales de sécurité, les forces militaires internationales et les efforts d'assistance internationale.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.