HCR : situation précaire pour les réfugiés palestiniens à la frontière Iraq-Syrie

9 novembre 2007

Alors que la situation des réfugiés palestiniens reste très précaire dans les camps à la frontière de l&#39Iraq et de la Syrie, le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) continue de chercher des possibilités de réinstallation dans d&#39autres pays.

« Nous avons toujours onze cas médicaux pour lesquels nous attendons l'autorisation de réinstallation. Pendant ce temps, nous continuons d'identifier d'autres cas médicaux palestiniens, comme des malades de cancer ou des enfants souffrant de malformations de naissance, qui ont besoin d'une aide urgente », a informé Ron Redmond, le porte-parole, selon un communiqué publié aujourd'hui à Genève.

« Jusqu'ici, nous avons seulement reçu des indications positives du Chili et du Soudan, et nous continuons à chercher d'autres solutions », a-t-il ajouté.

Avec les récentes tempêtes de sable et l'hiver qui approche, la situation des 437 réfugiés dans le camp d'Al Tanf et des 1.560 réfugiés du camp d'Al Waleed reste « très précaire » et leur nombre continue d'augmenter.

Par ailleurs, l'agence indique que quelque 13.000 Palestiniens vivent toujours à Bagdad, exposés à des menaces incessantes.

Parallèlement, le HCR se réjouit que le camp de Ruweished en Jordanie ait été vidé, les familles se réinstallant au Brésil. Il ne devrait pas être réouvert.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.