OCHA : Mogadiscio saignée de sa population ces trois derniers jours

31 octobre 2007

Davantage d&#39habitants ont quitté Mogadiscio en trois jours que dans les quatre derniers mois, rapporte aujourd&#39hui le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) qui alerte sur les violences quotidiennes dans la capitale somalienne.

Entre le 27 et le 29 octobre, 88.000 habitants de Mogadiscio ont fui, dont 17.000 au sein de la ville elle-même, alors que le flux depuis le mois de juin s'élevait à près de 25.000 personnes par mois.

« Des quartiers entiers ont été virtuellement vidés de leurs habitants », indique OCHA dans un communiqué publié aujourd'hui à New York.

« Toutes les parties recourent de façon indiscriminée à la force. Les perquisitions de porte à porte et les arrestations de masse ont créé un climat de peur sans précédent », souligne le communiqué qui précise que les insurgés continuent à viser les forces gouvernementales et l'armée éthiopienne.

« Les attaques quotidiennes comportent l'utilisation d'engin explosifs improvisés, d'assassinats, de bombes et d'attentats suicide ».

OCHA estime que plus de 400.000 civils ont quitté la capitale depuis la reprise des combats au début de cette année. Le nombre total de personnes déplacées dans le pays se porte à plus de 800.000.

En tout, 1,5 millions de Somaliens ont besoin d'une assistance, un accroissement de 50% depuis le début de l'année.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.